Partagez | .
 

 Matinée en solitaire [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Matinée en solitaire [LIBRE]   03.07.17 22:45

Matinée en solitaire


Une fois n’est pas coutume, Sid était bien loin de la bibliothèque et de ses livres chéris. Il faisait un temps plutôt agréable pour une matinée comme celle-ci, et en plus c’était jours de repos. En tout cas, l’envie de déambuler lui avait soudainement pris, jusqu’à s’arrêter devant un café. La devanture, plutôt attirante avec son écriture et son logo entièrement verts, l’incita à entrer.

Ce qui frappa l’alien en premier, ce fut la musique, qu’elle identifia comme étant du jazz. Puis, ce fut l’odeur, un mélange d’arômes en tous genres l’assaillit alors qu’il venait tout juste de passer la porte. Avant même de les voir, il put reconnaître les odeurs du café, du chocolat chaud, du jus d’orange, et même celle des viennoiseries. Elles n’étaient pas aussi appétissantes que celle d’un cœur encore palpitant, mais c’était déjà pas mal…

Plus loin, une chaise se libéra comme si elle l’attendait. Ne se faisant pas prier, Sid passa enfin commande – un pain au chocolat avec un chocolat chaud et un supplément de crème chantilly – avant de prendre place et d’attendre. Puis, elle soupira et ferma les yeux, humant de nouveau les odeurs qui se présentaient à elle. La journée débutait enfin par une de ces matinées calmes comme elle les aime, loin du brouhaha persistant de la circulation et du métro. Que demander de plus ?

A part peut-être passer le reste de la journée dans un calme identique, mais ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
INDEPENDANTS
• • •
my ship, my rules!



PSEUDO : Ectra
MESSAGES : 217
INSCRIPTION : 17/04/2017


MessageSujet: Re: Matinée en solitaire [LIBRE]   06.07.17 18:04


Matinée en solitaire.
Ft. Sid Walker


Je m'étais posé la question. Parmi des dizaines d'autres, je m'étais demandé si j'allais accepter de suivre la cavalerie dans cette mission là. Oh c'était pas une question d'éthique ou de conviction, rien de tout ça. Il s'agissait seulement de mon besoin naturel de ne rien faire, et à quel point j'avais envie de le satisfaire. A côté de ça, il y avait aussi Spencer qui me pressait un peu trop pour partir alors que clairement je ne me dépêchais pas pour une bonne raison. C'est seulement lorsqu'il avait mentionné une intervention potentiellement musclée qu'il avait réussi à attirer mon attention. Quoi que je disais pas non à un peu d'action, j'avais surtout en tête le fait que ces équipes d'interventions n'étaient pas toujours des plus délicates et... Je n'aimais pas l'idée de les envoyer faire exploser des choses avec des gens à l'intérieur. Je préférais encore être désagréable mais présent qu'ailleurs à siroter mon thé dans mon coin.

Aussi avais-je effectivement suivi le mouvement, embarqué dans l'un de SUV noirs qui allaient sillonner la ville jusque dans l'Est de la cité. Une camionnette avec l'équipe, trois SUV avec quelques personnes dans chaque et surtout un camion opérationnel. Il s'agissait de mettre la main sur un petit groupe douteux de trafiquant d'artefacts alien. Rien à voir avec le marcher noir de Camden, c'était bien pour qu'on y mettait notre nez. Et puis la différence ici était qu'on avait des preuves de plus de crime que la simple revente de cervelle alien. Je parle ici de l'extraction de la dite cervelle. D'un corps encore chaud.

Une fois descendu du SUV j'avais attendu un peu de voir comment les choses s'organisaient et lorsque j'avais vu que ça prenait son temps, j'avais faussé compagnie à Spencer pour remonter la rue d'une cinquantaine de mètres et passer la porte de verre du Pitfield café. Ma tenue noire quasi militaire dénotait avec le reste des clients mais je n'en faisais pas cas. Je me dirigeais seulement vers le comptoir et attendais mon tour avant de pouvoir passer commande. - Un double latte, s'il vous plait. Ou même un triple. Quittes à être là... - Qu'il prenne le plus gros gobelet qu'il avait et qu'il le remplisse, ce serait même parfait.

J'attendais quelques minutes le temps que mon café soit prêt, en profitant pour balayer la salle du regard et observer chaque personne présente dans une discrétion parfaite. Après tout c'était mon boulot, au départ, de voir sans être vu. - « Monsieur? Votre latte. » - Je me retournais et attrapais le gobelet blanc en gratifiant l'employé d'un sourire sincère. Lui il y avait droit, les gars de UNIT j'avais pas encore décidé. Je me décalais un peu et restais adossé au comptoir, calme, à siroter mon café en attendant de faire passer un temps que de toute façon avait été trop court. Une forte détonation faisait vibrer les vitres, les tables et les tasses et je soupirais, stoïque, contrairement à tous les clients ici qui venaient de sursauter, crier ou tomber. Comme si j'avais pas dis d'attendre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t45-the-professor

Matinée en solitaire [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTOR WHO :: archives rp-