Partagez | .
 

 [EVENT 1] Smoke of the burning tree.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Time And Relative
Dimensions In Space




MESSAGES : 147
INSCRIPTION : 04/04/2017


MessageSujet: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   03.09.17 18:16

Events


Le son déchirant de l'air qui s'engouffre. Le bruit du tonnerre mais il n'y a ni lumière ni choc. Ni nuage, ni pluie. Le ciel au dessus de Londres est particulièrement clair ce jour-là et pourtant les vitres explosent et les alarmes des voitures garées dans le coin se mettent toutes à hurler.

Le week-end a vidé les couloirs de cette école et pourtant du mouvement s'y fais sentir. Des pas. Des sons et des claquements. Les vitres de l'établissement ont volé en éclats et les casiers du large couloir sont presque tous étalés sur le sol, arrachés des murs, emportant avec eux des morceaux de ciment et de plâtre.

Une vague d'énergie suit le le tonnerre invisible mais cette fois ce sont les portes de l'école qui s'envolent pour venir se fracasser contre une voiture de la rue en face, à cinquante mètres de là. Les quelques témoins pensant profiter du soleil sont confrontés à quelque chose de bien plus proche et bien plus dangereux qu'une simple insolation: la lueur cendrée d'une arme à impulsion dans les mains d'un alien grand au visage émacié et au nez écrasé.

Dans son cillage un autre suit, plus petit, la peau orangée et affublé de quatre bras et d'yeux jaunes. Dans trois de ses mains, il tient des armes semblables à des pistolets humains, sauf qu'il s'agit en réalité de blasters.

Tout deux portent ce qui ressemble à un uniforme dans les tons gris, salis par ce qui semble être un liquide verdatre et dans leur dos, une série de huit symboles est visible, différente pour chacun même si le premier semble identique.

L'un comme l'autre parlent, fort, et tirent sur tout ce qui bouge. Littéralement. Chaque passant, chaque témoin tentant de s'enfuir se fait tirer dans le dos et un arbre agité par un léger vent se prend une série de rafales de l'arme à impulsion qui le carbonise sur place. Autant dire qu'en quelques minutes, il n'y a plus âme qui vive dans la rue et ils continuent leur avancée.

A croire qu'ils ne vont jamais s'arrêter...


Explications

Bienvenue dans ce premier évent.
Sans plus attendre, voici quelques informations et instructions à prendre en compte dans vos rp.

- Le premier alien utilise une arme à impulsion qui tire des salves particulièrement brûlantes mais qui manquent de précision. Il est également plus rapide et plus agile qu'un humain.
- Le second alien utilise trois blasters qui tirent du plasma, ou pour simplifier, de l'énergie que vous pouvez sentir comme de type électrique. Il est également plus fort qu'un humain.

- Privilégiez des rp courts pour gagner en fluidité et en rapidité de post. L'usage du dé est bien sur très vivement conseillé.
- Le MJ n'interviendra que si nécessaire. Tout est possible mais n'hésitez pas à mp le staff si vous avez une question ou manquez de détails.
- Il n'y a pas d'ordre de passage alors postez comme vous voulez, à vous de vous gérer.

Bon jeu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
NEW HEROES
• • •
this planet is protected



MESSAGES : 40
INSCRIPTION : 26/07/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   06.09.17 23:50


Smoke of the burning tree.


« Et c'est quoi ce papier si important que tu dois récupérer le weekend. » Il me sourit et même sans parler davantage je comprends la nature de son propos silencieux. Je le connais depuis des années après tout. « Tu sais que ça va... » Nous sursautons de concert en entendant ce grand fracas quelques mètres plus loin et mon bras se tend pour le pousser à mes côtés contre le mur d'un bâtiment tout près. Je lui fais signe de se taire et il acquiesce de la tête en respirant fortement. Il n'a pas rapidement quitté l'armée sans raisons quand nous étions toujours des gamins après tout. Il ne supportait pas le stresse et l'adrénaline de l'action. Je me penche légèrement pour tenter de voir ce qui a pu occasionner un tel fracas et ne tarde pas à trouver la source du problème. Un problème de taille éliminant sans la moindre hésitation toute chose se mouvant devant son regard. On va avoir un problème... Mon dos trouve de nouveau le mur sur lequel je prends appui en tournant le regard en direction de mon ami. Ce dernier minant une forme de fusil avec ses doigts et je lui fais signe que non je ne l'ai pas. Il fallait évidemment que la seule journée où je ne suis pas de service et sort sans mon arme les problèmes se présentent à moi sans même que je n'aie eu besoin de suivre le Professeur dans ses aventures. J'ai bien mon couteau, mais contre ça il ne me sera assurément d'aucune utilité sans une chance démesurée que je ne prendrai pas le risque de tester avoir ou non. Ma main se glisse dans ma poche et j'en sors mon téléphone que je m'assure être en mode silencieux avant de taper un message à l'attention de mon ami lui signifiant qu'il vaut mieux pour lui quitter. Il ne semble pas des plus enclin à me laisser seul ici avec ce qu'il n'a heureusement pas vu, mais je ne lui laisse pas le choix. Nous savons tous les deux que j'ai davantage de chance de m'en tirer que lui. Mes lèvres articulent silencieusement que ça va aller avant de lui faire un signe de la main.

Je l'observe partir en sens inverse et tape un sms à l'attention de Kate lui indiquant où je suis, qu'il y a une menace, mais surtout que nous allons avoir besoin d'armes... et du Professeur. Ceci fait je range de nouveau mon téléphone dans ma poche avant de risquer un nouveau coup d'oeil en direction des envahisseurs indésirables en espérant ne pas me faire remarquer. Risqué alors que quelques minutes se sont écoulées et qu'ils ont visiblement décidés de se diriger en direction de mon abri de fortune. Leurs regards bien rivés sur ma personne une seconde de trop suffisant à les faire lever leurs armes de nouveau.  Les coups de feu furent évités de justesse et j'expire pour garder mon calme en fixant ma montre et tâchant de rapidement réfléchir à un plan d'attaque. Je ne peux pas simplement les laisser continuer leur carnage. Seul ou non. Réfléchis... réfléchis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t132-baby-sitter-seriously
avatar
INDEPENDANTS
• • •
my ship, my rules!



PSEUDO : Ectra
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/04/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   07.09.17 18:25


Smoke of the burning tree
Ft. Londonians


Téléphone rouge qui sonne. Une téléphone. Rouge. Qui sonne. M'avait-on pris pour un demeuré pour avoir l'idée de me donner un téléphone rouge en me disant que ce téléphone là était pour les urgences? Sans parler du fait que je répondais seulement si j'en avais envie, généralement s'il y avait une urgence j'était le premier au courant. Parfois parce que c'était ma faute. Enfin, avant. Plus maintenant. Toujours est-il que ça sonnait, que j'avais répondu, que mon visage s'était durci quelques secondes seulement avant qu'une alarme ne se mette à retentir partout dans la base.

Fuck, fuck, fuck, fuck... - J'avais tout lâché pour fourrer mon nez dans un gros conteneur en métal capitonné. Le TARDIS? Non, pas ici. Pas pour ça. Je ne voulais pas l'exposer, le montrer. Pas de honte mais de la prudence. J'avais encore mes vieux réflexes de toutes ces longues années où être un Seigneur du Temps c'était être le membre d'une espèce à deux ou trois éléments d'être éteinte. Utiliser le TARDIS pour me rendre sur place n'était pas une option, mais attendre les militaires et partir en voiture était trop long. En à peine une minute, mon cerveau avait eu le temps d'imaginer une petite centaine de scénario dans lesquels Spencer ne survivait pas, jamais, ce qui poussait mes mouvements à devenir plus rapides et maladroits.

Je vidais presque le conteneur avant de trouver mon bonheur. - HA! - Je sortais de la, les cheveux poussiéreux et la main tenant un disque épais en métal fin avec trois attaches en caoutchouc. Enfin, ce qui ressemblait à du caoutchouc, parce que ce matériaux alien n'avait rien à voir avec ça. Effectuant de tête des calcules qui auraient pris des jours à un ordinateur humain, j'entrais des données chiffrés dans le disque et le posais sur mon torse alors que les attaches se fixaient naturellement autour de mon torse, bien serrées. Je jetais un regard à une carte au mur et soufflais. Pas un soupir, non, un souffle. Lourd. - Quand faut y aller...

Je pressais ma main sur le disque en inspirant, l'air piégé dans mes poumons alors que la distorsion faisait disparaitre mon corps dans un effet visuel des plus esthétique. Comme si je me transformais à un reflet dans des fragments de verre, et puis plus rien. Ça ne prenait même pas une seconde en fait, et lorsque j'expirais je me trouvais dans une ruelle, à des kilomètres de la base. Mes mains palpaient jambes et bras, torses et tête. - Ok, j'suis entier, tout va bien, super. Idiot.

Je décrochais le disque de mon torse et suivais le son dérangeant des tirs de plasma avant d'apercevoir Spencer, calé contre un mur, un type se barrant à pas rapide de sa position. Et les deux aliens armés qui tiraient vers lui. J'observais les troubles-fêtes en fronçant les sourcils: comment étaient-ils arrivés là?
Peu importe, hors de question qu'ils atteignent Spencer.

Je me mettais en marche, longeant rapidement un muret en me baissant, et manipulais le disque de métal tout en avançant. A peine dans le champ de vision de tout ce petit monde que je lançais le disque vers les aliens tout en attirant Spencer avec ma télékinésie. - Bouge! - De toute façon, il avait pas le choix.

Dans son dos, le disque s'activait et "téléportait" les deux aliens un peu pus loin dans la rue qu'ils avaient déjà arpenté pendant que Spencer réussissait une réception acrobatiquement approximative sur moi-même. Au moins j'étais confortable, non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t45-the-professor
avatar
NEW HEROES
• • •
this planet is protected



MESSAGES : 40
INSCRIPTION : 26/07/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   14.09.17 1:51


Smoke of the burning tree.


Réfléchis... Réfléchis... Bouger risque de les attirer vers davantage de victimes que je ne pourrai pas protéger en l'absence d'une arme descente. Nous nous trouvons dans un quartier résidentiel après tout. Tâcher de contourner l'école leur laisse le temps de faire bien des ravages. Attirer leur attention me vaudra ma perte si j'ai bien compté le nombre de bras armés qu'ils comptent à eux seuls, aussi étrange cela puisse-il être à soulever. Risquer un autre coup d'oeil me vaudra peut-être une blessure qui ne m'aidera pas jusqu'à ce que les renforts se présentent. J'ai été chanceux une fois, mais à pousser ma chance je risque de le regretter. D'autant plus que le temps de réponse est plutôt incertain alors il vaut mieux m'armer de patience et surtout être prudent. Je connais la tendance du Professeur à ne pas décrocher le téléphone rouge. Ce pourquoi j'ai prévu de lui en acheter un nouveau, éventuellement. Surtout parce que lorsqu'une situation telle que celle-ci se présente il n'y aura personne d'autre pour réellement nous prêter main forte à moi et au reste de l'organisation. C'est ce pour quoi il est avec nous après tout.

J'observe mon ami s'éloigner d'un pas rapide sans se retourner. Il sait que ça ne sert à rien de toute façon. Je compte plutôt les secondes. Réfléchis. Quelques secondes pour réfléchir et analyser avant que je ne tourne la tête pour observer plus amplement l'environnement et remarque cette présence qui n'y était pas. Le Professeur tenant entre ses mains cette chose que je n'arrive pas à identifier. Je l'observe en fronçant les sourcils et me prépare à l'aviser de ne pas faire un pas de plus pour ne pas se faire stupidement tirer dessus par les envahisseur lorsque je le vois lancer le disque et me retrouve je ne sais comment couché sur lui...

Je l'observe comme on observe un enfant qu'on se retient de gronder avant de me relever et m'éloigner rapidement pour jeter un coup d'oeil et constater que les ennemis sont plus loin dans la rue. Sans doute la chose que le Professeur a lancé dans leur direction est-elle en cause. « Dite-moi qu'ils ne sauront pas utiliser cette chose... et que vous avez apporté une arme. » Je me retourner dans sa direction pour l'observer de nouveau en espérant qu'il pourra palier d'une façon ou d'une autre à mon impuissance du moment, me sentant presque nu sans mon arme. Presque. « Vous les connaissez? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t132-baby-sitter-seriously
avatar
INDEPENDANTS
• • •
my ship, my rules!



PSEUDO : Ectra
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/04/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   14.09.17 9:17


Smoke of the burning tree
Ft. Londonians


Le poids de Spencer bloquait temporairement ma respiration, le temps qu'il s'écarte en fait. Il se retournait, incapable de deviner ce que j'avais bien pu faire du disque avant de voir de ses yeux les deux aliens qui réalisaient tout juste ne plus être là où ils étaient à peine une seconde plus tôt. - « Dite-moi qu'ils ne sauront pas utiliser cette chose... et que vous avez apporté une arme. » - Je détournais le regard pour le poser sur lui. - Comment tu veux que je puisse savoir ça? - Je connaissais bien des choses, mais pas chaque individu de l'univers. Ils avaient le disque en main et pouvaient bien savoir s'en servir, comment pouvais-je le deviner? Néanmoins je me redressais et passais la main dans mon dos pour en sortir une arme à feu que je lui tendais. - Tiens, je me suis dis que tu allais te sentir tout nu sans ça. - Et accessoirement, ç'aurait été bien imprudent avec ces six bras armés en face.

« Vous les connaissez? » - Ils avaient repris leurs esprits et venaient de nous repérer, encore. - Non, mais je reconnais leur uniforme. - Je me levais, époussetant mes vêtements sans grande attention, mon regard tourné vers la menace imminente. - Prison subaquatique d'Etis'kra. Et outre le fait que je n'ai aucune idée de comment ils ont atterri ici... Ce qui m'inquiète le plus ce sont leurs armes. - Oui, ça paraissait évident, mais mon inquiétude était autre. - S'ils viennent de cette prison: comment ils ont pu mettre la main dessus? - Il y avait forcément un problème là-bas et je savais de mémoire que si cette prison était instable, il était nécessaire de régler ça. Ces deux-là n'étaient pas un vrai danger en comparaison de certains détenus...

Spencer avait déjà pensé à ça, ça semblait évident, mais déclarer les évidences semblait être une habitude. - Il faut les sortir de la rue. Les attirer dans l'école. - Il n'y avait personne dans l'établissement, autant en profiter. Ça éviterait les victimes collatérales. - Si on peut récupérer le disque, je peux les envoyer dans l'école. - J'avais sacrifier l'objet nécessaire pour sauver Spencer. Je ne regrettais pas mon geste, mais il allait falloir le leur reprendre avant toute chose.

Un tir de semonce filait vers nous mais je le déviais d'une simple pulsion télékinétique. Ce n'était pas un tir létal, seulement une annonce: ils arrivaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t45-the-professor
avatar
NEW HEROES
• • •
this planet is protected



MESSAGES : 40
INSCRIPTION : 26/07/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   17.09.17 1:23


Smoke of the burning tree.


Ce qu'il me dit, c'est qu'il vient de donner aux envahisseur un appareil qui permet visiblement de se téléporter sur une certaine distance. Du moins, c'est ce que cette chose me semble être en mesure de faire à en juger par le fait qu'ils sont plus loin dans la rue qu'il ne l'était. S'ils savent utiliser cette chose l'arme qu'il me tend et que je prends avec une joie intérieure à peine maîtrisée ne me sera absolument pas utile. « Merci. » À croire qu'il arrive à lire dans mes pensées lorsque je l'entends dire des choses comme ça. Ça ou il me connait un peu trop bien au vu du temps passé ensemble et ce n'est pas forcément une bonne chose, même si ça se limite au plan professionnel. Il faut dire que je ne suis pas de ceux qui vont raconter leur existence au reste des soldats et autres de la base, mon ami fort heureusement désormais loin d'ici pouvant se vanter d'être l'un des rares à en savoir un peu plus à mon sujet. Toute personne normalement constituée à besoin d'évacuer certaines choses à un moment ou un autre et je ne fais pas exception à la règle. Même si j'arrive plutôt bien à dissocier ma vie professionnelle et privée.

Gardant un œil sur l'ennemi, je m'efforce de tenter de soutirer des informations au Professeur à leur sujet et ce qu'il m'apprend est tout sauf rassurant. « S'ils viennent de cette prison armés ils ne sont peut-être pas les seuls non plus. » Et qui dit prisonnier dit d'ordinaire tout sauf des enfants de cœur et je ne peux que supposer que ce n'est pas quelque chose qui varie énormément d'un univers à l'autre. « Ils arrivent de l'école donc s'ils ne sont pas seuls peut-être qu'il y en a d'autres à l'intérieur. Il faudra faire attention. » Je m'assure que l'arme qu'il m'a donné est en état de fonctionner et chargée avant de poser le regard sur lui au moment où je le vois dévier le tire fait dans notre direction. Ça a passé près. Trop près. « Refaite ça. Je vais aller chercher le disque. Et ne me dites pas que c'est une mauvaise idée ou que c'est dangereux et que je peux me blesser. Je le sais. Ça fait parti du boulot et vous venez de le dire vous même. Nous avons besoin de récupérer le disque. Faite au mieux. »

Prenant une grande inspiration, je fais signe au Professeur que je me lancer et je tâche de me dépêcher un minimum en tirant dans leur direction. Je n'espère pas tant arriver à les blesser qu'arriver à détourner un moindrement leurs tirs de ma personne puisque je ne connais pas réellement la limite des capacités du Professeur. Si quelques coups sont passé bien près sans me toucher, l'un d'eux a réussi à glisser contre ma jambe alors que je posais la main contre le disque. Me soutirant au passage un grondement sourd et un frisson de douleur que je tente de contenir pour tenter de retourner auprès de mon allié avec le disque. Presque. J'y étais presque lorsque j'ai senti la douleur irradier l'arrière de ma cuisse, me forçant à ramper presque davantage que marcher pour finalement me mettre à l'abri en tendant le disque. « Faite ce que vous avez à faire. » Je me suis appuyé contre le mur en serrant les dents et tâchant de garder ma respiration calme. Ça ira. Ça ne peux qu'aller. Ça doit aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t132-baby-sitter-seriously
avatar
INDEPENDANTS
• • •
my ship, my rules!



PSEUDO : Ectra
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/04/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   18.09.17 10:51


Smoke of the burning tree
Ft. Londonians


Il avait raison, ils étaient peut-être plus nombreux que ça là-bas, mais je n'arrivais pas à comprendre comment ils avaient pu atterrir ici. Depuis une prison sous-marine. D'une autre galaxie. Du futur.
Pas le temps de lui sauver la vie qu'il voulait la remettre en jeu. - « Refaite ça. Je vais aller chercher le disque. » - Et pas le temps d'argumenter qu'il m'exposait à quel point il ne voulait rien entendre avant de partir. Je concentrais ma télékinésie sur lui, ou plutôt un mètre devant lui. J'y générais une sorte de bouclier constitué de pulsions. Des balles? Facile. Mais des salves d'énergie, moins évident. Je parvenais à en dévier une grosse partie mais l'un des tirs passait au travers et je voyais Spencer fléchir.

La transpiration sur mon front trahissait ma concentration et je tentais de couvrir son retour, mais là encore, un tir passait. - Spence! - Il tombait et je sortais de mon abris, redirigeant ma télékinésie vers une voiture garée là. La voiture se mettait à trembler avant de se soulever, comme si une explosion l'avait propulsé, et elle faisait un tonneau approximatif en direction des deux aliens qui ne voyaient rien venir.
La voiture leur tombait dessus et si le grand prenait un sale coup à la tête, le petit se retrouvait avec deux bras cassés.

Je réceptionnais Spencer et ignorais le disque qu'il me tendait pour regarder sa jambe et observer de plus prêt les blessures. - Tu vois ce qui arrive quand t'écoutes rien? - Je soulevais méticuleusement le tissus brûlé de son pantalon pour observer la plaie rouge, la brûlure à vif. Si le premier tir n'avait occasionné qu'une blessure superficielle, l'autre, à l'arrière de la cuisse, semblait bien plus importante. - Tu vas pouvoir marcher? - Je lui prenais le disque des mains, y concentrant mon attention. Je pouvais m'occuper de ça et de lui en même temps, les deux aliens n'étaient pas encore hors course.

Cette fois je prenais plus de temps, profitant que les deux affreux soient sous la voiture pour paramétrer plus précisément l'engin. Les grandes distances étaient bien plus simple... Je me laissais tomber à côté de Spencer, à l'angle du mur qui nous protégeait. - Temps de savoir si je sais compter. - J'inspirais, soufflais, inspirais encore et me penchais sur le côté. Une salve de tirs m’accueillait mais je propulsais le disque avec ma télékinésie jusqu'aux deux tarés qui disparaissaient, la voiture avec eux, en tout cas partiellement. Et vu le bruit que j'entendais, ils étaient arrivés dans l'école. - Un... - Sur les cinq ou six tirs, un seul avait atteint sa cible et je rejoignais Spencer sur le banc des brûlés. Une brûlure vive trônait sur mon flanc, mes vêtements éventrés, la douleur me faisant serrer les dents alors que mon visage avait blêmi. Un sourire usé étirait mes lèvres - On va se faire faire des t-shirts, ça te va? - Rire me faisait mal et je grimaçais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t45-the-professor
avatar
NEW HEROES
• • •
this planet is protected



MESSAGES : 40
INSCRIPTION : 26/07/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   Hier à 3:21


Smoke of the burning tree.


Ça ira. J'ai besoin de me le dire et me le répéter encore et encore en tendant le disque au Professeur qui n'en fait évidemment qu'à sa tête. Tout comme moi, comme il me le reproche si bien. Est-ce une douloureuse punition pour mon action de soulever le tissu incrusté dans ma chaire horriblement souffrante ou un geste visant simplement à voir l'état dans lequel se trouve l'arrière de ma cuisse? Je suppose que nous ne le saurons jamais. « Je vais pouvoir marcher. » Du moins, je l'espère grandement. Si ma jambe semble toujours être en état, façon de parler, je sais que la douleur n'ira assurément pas en s'améliorant si je dois bouger. Le choix pourtant je ne l'ai pas. Je l'ai dit moi-même en pleine connaissance de cause. La chose fait parti du boulot et ma blessure n'est rien de comparable aux vies qui pourraient être fauchées si nous ne faisons pas ce que nous avons à faire. Ce qui ne m'empêche pas de gronder légèrement à chaque mouvement qui ne manque pas de me rappeler la présence de la plaie. Je souffle un bon coup et observe le Professeur finalement prendre le disque dans ses mains sans réellement savoir ce qu'il compte en faire tout compte fait. Chose que je ne sais pas réellement dans sa totalité même si le bruit qui raisonna non loin quelque instant après qu'il l'eut lancé laissait peut de place à l'imagination. Quelque chose de lourd venait de tomber à distance semblant être celle de l'école... chose qu'il m'a dit vouloir faire. Je suis mal si je commence à omettre des détails sous prétexte que je souffre un peu. Aller, il faut que je me concentre. Surtout que je n'arrive pas à comprendre pourquoi il mentionne le chiffre un. Jusqu'à ce que je la vois, cette plaie à son flanc. « Des tee-shirts? »

Je soupire en amorçant un mouvement pour me lever, les dents serrées et les gémissements de douleur m'échappant sans que je ne tente vraiment de les dissimuler. J'ai mal, pourquoi le cacher? « Vous allez arriver à marcher? » J'appui mon dos contre le mur et évite de mettre trop de poids inutile sur ma jambe en observant mon arme pour compter le nombre de balles qu'il me reste. Trop peu pour ce que nous avons à faire. « Vous n'avez pas par le plus grand des hasards apporté un chargeur avec vous n'est-ce pas? » Sans les renforts et sans balles, je voyais nos options réduire à vue d'oeil et si les renvoyer dans l'école a pu nous sauver un peu de temps ça ne pourra pas durer. S'ils sont plusieurs nous allons avoir un soucis. Même contre ces deux-là nous allons avoir un soucis. « Il y a une entrée secondaire à l'arrière de l'école que nous pouvons tenter de rejoindre. Je sais que la porte est toujours déverrouillée. Il faut traverser une bonne partie de la cours pour y arriver par contre. Vous vous sentez capable de le faire? » Tout en parlant, j'ai glissé la main dans ma poche pour très brièvement expliquer à Kate la situation d'un trop bref message pour ne pas perdre de temps. Il vaut mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t132-baby-sitter-seriously
avatar
INDEPENDANTS
• • •
my ship, my rules!



PSEUDO : Ectra
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/04/2017


MessageSujet: Re: [EVENT 1] Smoke of the burning tree.   Hier à 14:08


Smoke of the burning tree
Ft. Londonians


« Vous allez arriver à marcher ?» - Je grimaçais faute de réussir à sourire convenablement avant de me lever en grognant. J'avisais la rue pendant qu'il vérifiait son arme. - « Vous n'avez pas par le plus grand des hasards apporté un chargeur avec vous n'est-ce pas? » - Je posais mon regard sur lui, excédé. - Tu me prends pour qui? Un amateur? - Je sortais de ma poche un chargeur plein ainsi qu'un second. La douleur me rendait irritable, à l'évidence. - « ... Vous vous sentez capable de le faire? » - Inquiètes toi quand mes tripes tomberont par terre. Pour le moment c'est toi qui est blessé à la jambe. - J'avais rien de grave, je le taquinais. Non c'était pas drôle, on débattrait de ça plus tard. Mais pour le moment c'était sa jambe qui était brûlée. Mais s'il disait qu'il pourrait marcher...

J'attendais qu'il ait fini avec son arme et je sortais de derrière le mur qui nous avait servi d'abri, avisant les marques de brûlure, trace des tirs qui auraient dû nous atteindre. La rue était déserte, les témoins ayant fuis ou ayant été vaporisés par les deux affreux. - Allez Spence, avant qu'ils sortent. - Ils ne devaient pas ressortir et on réussissait à traverser la cours sans être repéré avant de se retrouver à la porte secondaire qu'il avait décris, porte que j'entrouvrais doucement avant de revenir à lui. - Ça va? - Mais j'entendais le bruit de pas et mon attention était détournée. Oh ils n'étaient pas là, mais ils retournaient vers la sortie qu'ils avaient déjà fais exploser. - Non! - J'attirais leur attention et leurs tirs en entrant et en roulant vers un mur du couloir, offrant à Spencer plus de liberté de mouvement.

J'utilisais ma télékinésie faute d'arme pour les occuper, détournant les tirs et faisant bouger les casiers et autres mobiliers. Au moins ils ne partaient plus mais bien vite les tirs cesseraient. Ils étaient psychopathe, pas débiles...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t45-the-professor

[EVENT 1] Smoke of the burning tree.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTOR WHO :: London, England :: east london-