Partagez | .
 

 Two tigers on the same mountain. || Ft. Mendax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
INDEPENDANTS
• • •
my ship, my rules!



PSEUDO : Ectra
MESSAGES : 130
INSCRIPTION : 17/04/2017


MessageSujet: Two tigers on the same mountain. || Ft. Mendax   24.06.17 0:00


Two tigers on the same mountain.
Ft. Mendax


Alarmes. Branle-bas de combat. Rangers martelant le sol et soldats en hâte. Ça aurait pu être ça. Et à vrai dire c'était parfois ça, seulement lorsqu'il y avait un exercice d'entrainement ou une véritable urgence, chose qui arrivait tout de même de temps en temps. Mais pas aujourd'hui.
Ce jour-là était en réalité relativement calme, avait été tout du moins et lorsque j'étais arrivé dans mon laboratoire à UNIT, j'avais traîné le regard épuisé d'un Spencer en manque de caféine. Traîné car j'avais apporté la dite caféine. Et que son regard s'était immédiatement mis à briller lorsque la fumée du liquide noir était allée titiller ses narines.

Pour autant, le temps était vite devenu long, même si je m'occupais toujours. J'avais toujours quelques études en cours, quelques scanners aux murs, quelques artefacts alien en observation. J'étais consultant extraordinaire de UNIT, je touchais un peu à tout puisque tout était dans mon champs de compétence. Malgré mes spécialisations, j'étais loin d'être restreint. C'est pour cette raison qu'un peu après midi, je bidouillais toujours cette boite à la lueur verte, affalé sur la table, le regard rivé sur le métal comme si je pouvais voir à travers. Sauf que non. Et c'était agaçant. J'avais beau la tourner dans tous les sens j'étais incapable de définir son utilité et ça commençait doucement à me rendre dingue.

Jusqu'au ding.

Enfin c'était plus un long bip qu'un ding, mais ça restait quelque chose d'inédit pour cette boite muette et je sursautais sur ma chaise lorsque je l'entendais. - Ah bah enfin! - Forcément je m'étais activé pour observer de nouvelles réactions et si la boite en elle-même ne semblait pas plus active qu'avant, l'un des scanners détectait quelque chose. C'était une forme de transmission, rien que les appareils humains ne puisse définir mais c'était suffisant pour me mettre la puce à l'oreille et j'avais fais en sorte de localiser émetteur, puisque ma petite boite lumineuse était à l'évidence un récepteur. J'avais bien fais de m'activer cependant puisqu'au bout de quelques minutes le signal avait été interrompu, mais ça avait été largement suffisant pour me donner une zone de recherche et m'embarquer pour une petite traque digestive.

Les deux voitures noires que c'étaient arrêtées aux abords du marcher de Camden et les sept soldats s'étaient lancés dans les recherches d'un objet similaire sans réellement savoir ce qu'on allait trouver. Bien sûr UNIT était au courant de l'existence du marcher noir un peu plus loin mais je leur avais demandé de ne pas s'y rendre de suite, comme en terre conquise. UNIT avait laissé le marcher actif pour une bonne raison: car ils pouvaient le surveiller et l'utiliser plutôt que l'exploser et perdre sa trace. Ma directrice avait été maline sur ce coup et je marchais donc tranquillement dans l'allée des boutiques, sous la verrière, les mains fourrées dans les poches de ma veste noire et le regard balayant la foule de touristes et de londoniens. Et vu ma taille, c'était bien dur. C'est d'ailleurs grâce à ça que j'avais pu repérer une tête blonde un peu plus loin. Une tête que j'avais vite reconnu,en fronçant les sourcils.

Instinctivement je m'étais rapproché du soldat un peu devant moi et lui avais ordonné de prendre le passage sur la droite pour rejoindre les restaurants, lui disant que j'allais m'occuper de cette allée. Et même si je n'étais que consultant dans l'organisation, il obéissait. Je traversais la distance, ignorant les humains autour de moi sans pour autant les bousculer, mon attention focalisée sur une seule et unique personne et lorsque j'arrivais à portée de voix, je croisais les bras. - Moi qui cherchais quelque chose d'alien, me voilà servi. - L'avantage de tout ces touristes, personne ne pouvait bien comprendre ce que je racontais. De toute façon, c'était bien connu que les humains n'entendaient et ne voyaient que ce qu'ils voulaient bien.

A peine croisé son regard qu'un sourire amusé étirait mes lèvres. Malgré notre différence d'âge, physiquement la tendance semblait opposée et c'était un paradoxe qui me faisait toujours sourire même si cette fois le sourire n'avait rien à voir avec ça. - Alors, tu joues les touristes? Bizarrement, je m'y serais jamais attendu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t45-the-professor
avatar
TEAM MENDAX
• • •
some kinda suicide squad



PSEUDO : Mendax
MESSAGES : 70
INSCRIPTION : 05/04/2017

MULTICOMPTES : Alex Wright

MessageSujet: Re: Two tigers on the same mountain. || Ft. Mendax   20.07.17 18:42


Two tigers on the same mountain.
Ft. The Professor


« ...And what’s that? » s’échappa paresseusement des lèvres du pirate qui s’était penché en face d’un présentoir en verre pour en observer la sphère en plastique qui y était enfermé, sous le regard agacé d’un être recouvert de tentacules qui restait silencieux en l’observant, s’approchant d’un pas en laissant son regard vagabonder autour de lui, Mendax posa finalement ses yeux sur la chose que Cal regardait, « Oh. That’s, uh, that’s Auton. Five hundred credits. And by the looks of it, that’s from the 1970s, they tried to invade during a heatwave. But that one’s empty and inactive. Not worth anything. » Cal hocha la tête en grimaçant, ses yeux se détachant de la sphère en plastique pour se diriger brièvement sur l’extraterrestre qui grognait à la remarque de Mendax et se redressa complètement pour suivre le seigneur du temps. « What are we looking for again?I don’t know, Cal. Something interesting. » Mendax haussa les épaules et le pirate laissa échapper un soupir en même temps qu’il laissa son regard vagabonder autour d’eux, ils avaient l’air d’être les seuls humanoïdes présents au marché noir ce jour-là, et ça n’avait pas l’air d’avoir été une bonne idée, à en croire tous les regards vicieux et mauvais qu’on leur adressait. Quoique s’il s’était interrogé un peu plus longtemps, Cal aurait sans doute réalisé que c’était bien parce qu’un bon nombre de ces contrebandiers le connaissaient, au moins de nom ou de visage ; et que c’était pareil à propos de Mendax. « You seen the way they lookin’ at us? » demanda le pirate, en croisant les bras contre son torse, tandis que le seigneur du temps continuait d’avancer calmement, « I did. But don’t worry about it, they won’t do anything. Earth’s a sanctuary and UNIT would arrest them all if they did anything they don’t approve of. » D’un simple geste de la tête il désigna l’une des très nombreuses caméras qui parsemaient les plafonds et les murs du marché. Immédiatement à cette remarque et réalisant qu’ils étaient filmés, Cal baissa la tête et chercha à dissimuler son visage du mieux qu’il pouvait avec la capuche de son sweat, « You’re not even born yet, dumbass. They don’t know you. » rajouta Mendax en roulant des yeux.


Continuant de traverser le marché noir, Mendax s’arrêta finalement en face d’une étagère remplie d’objets de toutes formes et de toutes origines, un objet en particulier attirant son regard plus que les autres, « I like that one. We’ll take it. » Les grognements gutturaux qui s’échappèrent des bouches de l’extraterrestre en face du seigneur du temps firent grimacer de dégoût le pirate, mais Mendax hocha simplement la tête et tira une sorte de carte électronique d’une des poches intérieures de sa veste et la tendit à l’extraterrestre qui grogna de bonheur et récupéra l’objet sur l’étagère pour le passer entre les mains du time lord qui ne laissa qu’un bref sourire de remerciement lui traverser le visage avant de déjà s’éloigner, rapidement suivi par Cal. « What’s that thing? » demandait-il après avoir rattrapé Mendax pour être à côté de lui et ne pas avoir besoin de hausser le ton, se doutant bien que le seigneur du temps n’était pas venu ici pour acheter n’importe quoi, et s’imaginant que c’était sans doute dangereux. « You’ll see. » s’il y avait bien quelque chose que Cal ne supportait pas, après ne pas être le centre de l’attention, c’était bien de ne pas savoir exactement où Mendax voulait en venir, et même s’ils étaient maintenant équipiers depuis plusieurs années, ça continuait de l’agacer. Mais il savait qu’insister ne servirait à rien, alors il ne chercha pas à le pousser à lui répondre tandis qu’ils traversaient le marché noir pour repasser par la cavité qui menait dans l’arrière-boutique du magasin qui servait de passerelle entre le marché noir et le véritable marché de Camden.

« C’est une balise de détresse. Entre autre chose. » continua Mendax avant de passer la porte et de quitter la boutique-passerelle, tournant légèrement la tête pour regarder Cal avant de reprendre sa marche. « Ce qui m’intéresse dedans c’est les composants, si je me trompe pas, elle est alimentée par des bidules rares qu’on trouve très difficilement, même avec un TARDIS. Alors plutôt que de me casser le cul à traverser les galaxies, si je peux en trouver à la maison, autant en profiter, non ? » Un simple hochement des épaules du pirate en réponse à Mendax et les deux compagnons continuèrent de marcher, ignorant la foule autour d’eux et continuant tout droit sans s’arrêter, en particulier parce que Mendax n’avait aucune envie de s’éterniser ici. « Et donc, comment elle fonctionne ? demanda Cal en regardant la balise, —C’est pas important, j’compte ni m’en servir, ni la garder. Je veux juste récupérer ce qu’il y a dedans, j’t’ai dit.Vautour. »

Le seigneur du temps laissa échapper un rire discret et continua de marcher avant de s’arrêter immédiatement lorsqu’une voix l’interpella. « Moi qui cherchais quelque chose d'alien, me voilà servi. » un soupir s’éleva d’à travers les lèvres de Mendax, qui savait depuis peu de temps que le Professeur avait rejoint les rangs de UNIT, et à en croire ce qu’il ressentait, ça ne pouvait être que lui, ou bien un autre de ses congénères avait, lui aussi, rejoint les rangs. Tournant les talons, en gardant la balise sous le bras, Mendax croisa le regard de son congénère et ne prononça pas le moindre mot au départ, « Alors, tu joues les touristes? Bizarrement, je m’y serais jamais attendu.UNIT a déjà son toutou attitré, j’allais pas prendre ta place, voyons. Et puis marcher au pas, c’est franchement pas mon truc. » rajoutait Mendax en lui adressant un sourire moqueur, avant de regarder autour d’eux. « T’es venu faire les boutiques tout seul comme un grand ou est-ce que tes copains sont dans les parages ? J’espère qu’ils sont pas venus avec leurs armes, la panique arrive vite. » disait-il ensuite sur un ton qui n’avait rien de menaçant, simplement observateur des fragilités humaines et de la tension qui naîtrait très rapidement si un membre du marché noir venait à rapporter la présence de forces armées aux habitants des sous-sols.

_________________


you keep me from wandering
cause i was a dreamer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t44-mendax-hollow-heart#88 En ligne
avatar
INDEPENDANTS
• • •
my ship, my rules!



PSEUDO : Ectra
MESSAGES : 130
INSCRIPTION : 17/04/2017


MessageSujet: Re: Two tigers on the same mountain. || Ft. Mendax   24.07.17 16:50


Two tigers on the same mountain.
Ft. Mendax


Un signe de tête en guise de salutation au jeune homme avec lui et mon attention était retournée au Seigneur du Temps. - « UNIT a déjà son toutou attitré, j’allais pas prendre ta place, voyons. Et puis marcher au pas, c’est franchement pas mon truc. » - Ce serait mentir que de dire que je n'aimais pas la vie militaire. Lorsque j'avais pour la première fois rejoins les rangs de UNIT, en tant que ma précédente incarnation, je l'avais détesté. J'avais besoin de liberté, de sortir. Je ne supportais pas de rendre des comptes et à vrai dire je n'en rendais que très peu. De quoi rendre Kate dingue et Spencer s'arracher les cheveux, mais je n'en avais rien à faire. Maintenant? Maintenant ça me convenait. Il y avait des règles et des limites, dont je me fichais éperdument, mais j'appréciais la structure. J'appréciais la clarté des choses. Il n'y avait pas de demi-mesure ou de faux semblants. Enfin, il y en avait toujours, mais c'était plus simple. En tout cas pour moi. - Je n'aboie que quand c'est nécessaire. - Avais-je répondu dans un sourire.

« T’es venu faire les boutiques tout seul comme un grand ou est-ce que tes copains sont dans les parages ? J’espère qu’ils sont pas venus avec leurs armes, la panique arrive vite. » - Non, oui, et si. Mais je veille au grain. - Je balayais la ruelle du regard. Plus grand que la moyenne, je n'avais pas de mal à voir loin et vérifiais qu'aucun soldat n'était revenu. - Je les ai envoyé fouiller l'autre allée quand je t'ai vu. - Après tout, j'étais le toutou de personne. A mon âge, ce serait quand même ridicule.
Mon regard descendait le long de son bras pour observer l'appareil qu'il portait. Une ressemblance parfaite avec celui que j'avais observé, mais sans la lumière. Sans cette lueur verte. - On est là pour ça en fait. - Coïncidence? Ça faisait bien longtemps que j'avais renié ce concept. - J'ai un récepteur au QG qui s'est activé, ça a fait sonner un paquet d'alarmes.

Lorsque ma radio se mettait à grésiller, je réalisais que les soldats cherchaient pour rien aussi je la prenais en main et l'approchais de ma bouche en tournant légèrement la tête. - Objet localisé. Retirez vous. - J'entendais déjà des cliquetis sur la ligne, signe que certains allaient commenter, et je mettais un terme immédiate à une conversation inutile. - Maintenant! - « Professeur? » - Spencer se frayait un chemin dans la foule et nous rejoignait alors que je rangeais la radio. Je ne lui répondais pas, revenant à Mendax. - Tu l'as acheté au marcher? - « Professeur, c'est ça que l'on cherche? » - Oui, c'est ça. Un émetteur, même style visuel. - Cela dit je faisais se replier les autres pour ne pas attirer l'attention sur Mendax. L'objet qu'il tenait avait beau ressembler à ce que je recherchais, il me semblait aussi éteint. Peut-être était-ce celui là, peut-être en était-ce un autre. - Une idée de son origine?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doctorwhorpg.forumactif.com/t45-the-professor

Two tigers on the same mountain. || Ft. Mendax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTOR WHO :: London, England :: north london :: camden town-